Les équipes du SSTI vous conseillent sur cette pathologie reconnue autre autres sous la forme de tendinite, lombalgie, syndrome du canal carpien ….

Nous contacter par E-mail
Documentation : Prévenir la survenue du syndrome du canal carpien ou soulager les symptômes

 Téléchargez la plaquette   


QUE SONT LES TMS ?

Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS), sont des maladies multifactorielles, qui peuvent être engendrées par des postures de travail contraignantes et des gestes répétitifs et forcés. Ces troubles touchent de nombreux salariés dans tous les secteurs d’activité, aussi bien les hommes que les femmes quel que soit leur âge.

UNE PATHOLOGIE RECONNUE  

Les TMS concernent un ensemble de maladies touchant les tissus mous situés autour des articulations. Ils affectent les muscles, les tendons, les gaines synoviales et les nerfs .

Les TMS regroupent une quinzaine de maladies qui affectent les membres supérieurs et inférieurs ainsi que la colonne vertébrale.

Les TMS les plus répandues :

  • – les tendinites (épaules, coude, poignet) ,
  • – le syndrome du canal carpien (poignet) ,
  • – et les lombalgies (dos).
 LES SIGNAUX D’ALERTE
  •  – Essentiellement une douleur pouvant entraîner un handicap dans les gestes du quotidien,
  •  – Un manque de force,
  •  – Des fourmillements .
 QUELS SONT LES FACTEURS DE RISQUES ? 

 Ces maladies ont une origine plurifactorielle :

  • – Contraintes biomécaniques : visibles lors de l’activité dans le geste professionnel :
  • Forte répétitivité des mouvements
  • * Efforts excessifs ,
  • * Positions articulaires extrêmes ,
  • * Travail prolongé dans la même position.
  • – Contraintes organisationnelles et psycho-sociales : qui ne se voient pas :
  • * Le vécu du salarié de ses propres conditions de travail (insatisfaction, manque d’autonomie ….),
  • * Situations de travail génératrices de stress (cadence, travail isolé, manque de formation…),
  • * Incertitude de l’emploi,
  • * Contrôle accrus …
  • – D’autres facteurs tels que les nuisances physiques ( vibrations, bruit, ambiance thermique) ou la sensibilité individuelle ( âge, état de santé) peuvent aggraver les risques.

LES LEVIERS D’ACTION

CONCEPTION DES POSTES DE TRAVAIL

  • – Avoir une approche ergonomique (analyse de l’activité, approche multifactorielle, conduite de projet …).
  • – Adapter le travail à l’homme :
  • * tenir compte des zones de préhension et des angles articulaires de confort ;
  • * prendre en compte les variabilités humaines ( taille, poids, âge, sexe, latéralité , handicap, restrictions    médicales…)
  • * diminuer les contraintes liées aux manutentions manuelles.

 CONCEPTION DES PRODUITS ET EQUIPEMENTS DE TRAVAIL : 

  • – Respecter les angles de confort articulaires dans le choix d’outils;
  • – Diminuer le poids et l’encombrement des outils;
  • – Favoriser les conditionnements plus légers;
  • – Réfléchir sur les zones de stockages, archivages…

 ORGANISATION DU TRAVAIL :

  • – Renforcer le collectif de travail;
  • – Augmenter l’autonomie, les marges de manœuvre;
  • – Limiter la durée d’exposition ( réflexion sur la rotation des postes) ;
  • – Associer les salariés aux modifications et améliorations de leurs poste de travail;
  • – Réfléchir sur les cadences;
  • – Améliorer la formation au poste ( « tutorat » par les anciens);

 

 

 

Contactez- nous