Les équipes du SSTI vous informent des risques encourus par le port de charges lourdes, des réglementations et normes et vous donne des conseils ergonomiques ainsi que des règles et techniques de manutention.

Nous contacter par E-mail
Liens utiles :  Les lombalgies : « les comprendre, les prévenir » INRS  /  Manutentions manuelles de charges

Téléchargez la plaquette



MANUTENTION DE CHARGES : Quelques Notions

La manutention manuelle désigne toute opération de  transport ou de soutien d’une charge telle que : le  levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement exigeant l’effort physique de la personne. Une méthode inadaptée de manutention peut entraîner :

  • – de la fatigue,
  • – des blessures,
  • – un accident …
 L’USURE DU DOS : 

Le dos comporte 33 vertèbres dont 24 « vraies », séparées par un disque intervertébral, ( 7 cervicales, 12 dorsales, 5 lombaires) et 9 « soudées » (5 sacrums, 3 à 6 coccyx).

Lorsqu’une pression s’exerce sur la colonne vertébrale, cette pression est transmise d’une vertèbre à  l’autre par ces disques. Le noyau qui le compose répartit cette pression dans toutes les directions.


LES RISQUES : 
  • – Accidentels :  écrasement des mains, doigts, pieds, contusions, fractures, lumbagos,  sciatiques, lésions musculaires, hernie discale…
  • – Atteintes ostéoarticulaires : lombalgies, cervicalgies, tendinites (main, coude poignet), lésion des genoux…
  • – Cardio vasculaires : hyper tension artérielle  (HTA) , augmentation du travail cardiaque…

RÉGLEMENTATION ET NORMES 

– Code du travail (article R4541-9)

Hommes : 16 à 17 ans : 20 kg et à partir de 18 ans : 55 kg

Femmes : 16 à 17 ans : 10 kg et à partir de 18 ans : 25 kg



      NORME AFNOR NFX 35-109     

La norme AFNOR NF X35-109 est une norme relative au port de charges par les travailleurs. Elle se fonde sur des valeurs seuils d’effort fixées sur les normes européennes et permet d’analyser les déplacements de charges sous différentes normes.


Activité
Valeur maximale acceptable
Valeur maximale sous condition
Soulever/Porter
15 kg de charge par opération
7,5 tonnes/jour/personne
25 kg de charge par opération
12 tonnes/jour/personne
Pousser/Tirer
200 kg de poids déplacé
400 kg de poids déplacé

 

> La manutention manuelle est un facteur de risque professionnel à prendre en compte dans la démarche de prévention de la Pénibilité au travail !


LA PRÉVENTION : CONSEILS ERGONOMIQUES 
  • En priorité le recours à la manutention manuelle doit être évité.
  • Si cela est impossible, il faut chercher à limiter l’effort physique et réduire les risques encourus par l’opérateur.

– Etudier le poste de travail afin de voir si la manutention est indispensable, ou si elle pourrait être remplacée par un aménagement technique, une autre organisation,

– Utiliser le matériel d’aide à la manutention à disposition ; mécaniser les manutentions,

– Limiter les déplacements et dégager les surfaces de circulation,

– Limiter et réduire les poids d’objets, ou des contenants,

– Optimiser les flux et implantations,

– Travailler sur des prises appropriées et la  stabilité de l’objet…

– Rationaliser les stockages :objets lourds à hauteur de prise, adapter les conditions de stockage au poids et à la fréquence de manipulation,

– Equipements de protection individuelle (EPI) adaptés : gants, chaussures, vêtements,

– Alterner les tâches de travail,

– Prévoir des effectifs suffisants et favoriser le  travail d’équipe.



TECHNIQUES ET RÈGLES DE MANUTENTION

1/ Eviter les flexions, torsions , la colonne vertébrale est conçue pour travailler de façon alignée.

2/ Placer la charge au plus près de soi lors du portage ; l’éloignement de la charge multiplie l’effort.

3/ Eviter d’être déséquilibré, écarter les jambes, bien positionner ses pieds sur le sol en les décalant légèrement, et placer son propre centre de gravité au dessus de la charge .

4/ Utiliser les membres inférieurs, plier les genoux, lors d’une reprise prendre appui sur les cuisses, assurer une bonne prise des mains sur l’objet …

5/ Privilégier les postures symétriques, en répartissant les charges de chaque côté. Dans le cas contraire Il s’agit d’un effort improductif qui s’ajoute inutilement à la charge de travail du dos.

6/ Limiter le trajet ou l’espace à parcourir entre la prise et le dépôt de la charge,

7/ Eviter de travailler en force , de façon saccadée ou par à-coups.




Contactez- nous