Combattre les préjugés

Même si l’image d’une personne handicapée reste encore trop souvent celle d’une personne en fauteuil, qui travaille moins rapidement que ses collègues et qui est plus souvent malade, les mentalités évoluent positivement et la majorité des entreprises se dit prête à embaucher ou à maintenir dans l’emploi des travailleurs handicapés.


Ce que dit la loi :

L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

Les entreprises de plus de 20 salariés doivent compter au minimum 6 % de personnes handicapées dans leur effectif. Pour répondre à cette obligation, elles peuvent recruter, sous-traiter au secteur protégé ou adapté, accueillir des stagiaires handicapés ou conclure un accord de branche ou d’établissement portant sur l’emploi des personnes handicapées. Verser une contribution financière à l’Agefiph est également un moyen de se mettre en conformité avec la loi.


Déceler une situation de handicap : mobilisez tous les acteurs 

L’encadrement, les services sociaux, les collègues,  les représentants du personnel peuvent détecter une situation de handicap et inciter un salarié à prendre contact avec le médecin du travail.
Seul celui-ci appréciera le niveau d’aptitude du salarié pour occuper son poste et valide dans la durée les aménagements de poste.

Il est donc important de sensibiliser toutes vos équipes,  afin de réduire  ensemble le  risque d’inaptitude.



Votre Service de santé au travail à vos côtés :

Quel est le rôle du médecin du travail lors des visites médicales ?

– La visite de pré-reprise est à la demande unique  du  salarié, du médecin traitant ou du médecin conseil.
Elle doit avoir lieu le plus tôt possible, pour redonner confiance au salarié, ré induire une dynamique, prévenir la sinistrose et obtenir un bilan des capacités fonctionnelles restantes.

– Les salariés doivent être informés de l’existence de cette visite, prévue par les textes à partir de 3 mois d’arrêt de travail, mais qui peut être demandée avant ce délai si un changement ou un aménagement de poste doit être réalisé.

– La visite de reprise se déroule dans les 8 jours après la reprise du travail après une absence d’au moins 30 jours.
Lors de cette visite le médecin se prononcera notamment sur l’aptitude.

Le médecin du travail valide dans la durée les aménagements de poste.

Il est en relation avec les experts suivant le salarié et joue un rôle de  coordination  avec les différents  acteurs.


Quel est le rôle de l’infirmier de santé au travail ?

Lors des entretiens infirmiers il a un rôle d’écoute, de dépistage, d’information/conseil et d’orientation vers le médecin du travail ou le médecin traitant. Il suit l’évolution de l’aménagement du poste qui a été fait en parallèle avec l’évolution du handicap.


Quel est le rôle de l’assistante sociale ? 

L’Assistante sociale du SSTI accueille les salariés des entreprises adhérentes afin de leur donner une information individualisée sur les droits en matière de handicap dans un moment où leur vie est bouleversée dans des domaines essentiels (santé, relation à leur métier, place dans la société, dans leur famille, budget…).

Elle les aide dans la constitution de leurs dossiers auprès des différentes administrations et organismes afin de faciliter le maintien dans l’emploi (par exemple : constitution du dossier RQTH/MDPH; d’une Pension d’Invalidité qui peut permettre un travail à temps partiel: d’un signalement au SAMETH, d’une orientation vers un bilan de compétence…).
Elle travaille dans cet objectif en partenariat au sein du SSTI, avec les autres services sociaux, et les associations (FNATH,…).


Quel est le rôle du psychologue/de l’ergonome ?

Ils interviennent en tant qu’experts suite à la demande du médecin du travail.
Ils sont un appui pour aménager les situations de handicap qu’un salarié rencontrera dans les tâches qu’il doit effectuer et son environnement de travail.

 

L’Accueil du salarié handicapé / une étape importante

  • – La qualité de l’accueil du salarié handicapé joue un rôle important dans son intégration dans l’entreprise, c’est pour cela que son arrivée doit être préparée avec soin :
  • – Il faut anticiper la visite médicale d’embauche pour pouvoir faire réaliser, si possible avant la prise de poste, les aménagements nécessaires en compensation du handicap.
  • – Il faut, si la personne handicapée est d’accord, surtout si le handicap est invisible, sensibiliser les autres salariés au handicap, répondre aux questions qui pourraient se poser et lever certains à priori.
  • – La présentation du salarié handicapé dès son embauche est importante.
  • – L’attribution d’un tuteur facilitera sa formation au poste et son intégration au sein des équipes.

Un salarié devient handicapé : le maintien dans l’emploi 

Lors d’une visite médicale du travail, un salarié peut être reconnu inapte à son poste, apte avec restrictions, ce qui peut entraîner une gêne à la conservation de son poste voire de son emploi dans l’entreprise.

Il peut alors demander une reconnaissance de travailleur handicapé en remplissant un dossier, à demander à la MDPH et comportant une fiche de renseignements à remplir par le médecin du travail. Les délais de traitement sont de 4 à 6 mois mais certains droits sont ouverts dès que le dossier complet a été déposé (récépissé de dépôt).

Ce statut de travailleur handicapé ouvre notamment le droit à l’intervention du SAMETH dans l’entreprise pour aider au diagnostic d’aménagement du poste ou de reclassement dans l’entreprise. L’AGEFIPH peut apporter des aides financières à l’employeur dans ce but.

Si le reclassement n’est pas possible dans l’entreprise, il peut y avoir licenciement mais le travailleur handicapé, lors de son inscription à Pôle Emploi, pourra bénéficier d’une structure spécialisée dans la recherche d’emploi des personnes handicapées : Cap Emploi.

Enfin, même en arrêt maladie, un salarié peut bénéficier d’une formation pour l’aider dans son retour à l’emploi.



Vous êtes en situation de Handicap au travail.
Vous ne savez pas comment procéder pour mettre en place une reconnaissance de travailleur handicapé ?


Consultez le guide de la Fnath : 20 Questions-réponses pour sortir du labyrinthe

 

 

Acteurs autour du Handicap 

  • MDPH 33
  • Attention nouvelle adresse sur Bordeaux + 8 centres d'accueil sur le territoire Aquitain
    CLIC Bordeaux : Cité Municipale - 4, rue Claude Bonnier - 33077 Bordeaux
    Horaires : 8h30-18h du lundi au vendredi 

 

  • Un numéro unique pour toutes questions 
    Tél. : 05 56 99 66 99 
  • du lundi au jeudi : 9h-17h15 , le vendredi : 9h-16h30
  • Adresse internet : www.mdph33.fr

Plaquette Intervention en ErgonomieVoir tous les adresses des autres centres


 

 

 

 

SAMETH 33
342 avenue Thiers
33100 Bordeaux
Permanence téléphonique:  0800 08 00 09
Adresse internet : http://www.sameth33.fr/
contact@sameth33.fr

AGEFIPH

Le Millenium 2 - ZAC Cœur de Bastide

13 rue Jean Paul Alaux

33072 Bordeaux cedex.

Tél : 0 800 11 10 09 Fax : 05 56 49 66 74

 

Service Social de la CARSAT

Tél. : 3646

unitebordeaux.servicesocial@carsat-aquitaine.fr

 

Cap Emploi

264, boulevard Godard

23 quai de Paludate

33 300 Bordeaux                                 

Tél 05 56 92 86 31 Fax: 05 56 31 38 27

 

FIPHFP

12 avenue Pierre Mendès France

75914 Paris cedex 13

Tél : 01 58 50 99 33

 

MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

Elle informe et accompagne les personnes handicapées et leur famille dès l’annonce du handicap et tout au long de son évolution.

Elle met en place et organise l’équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins de la personne sur la base du projet de vie et propose un plan personnalisé de compensation du handicap.

Elle assure l’organisation de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et le suivi de la mise en œuvre de ses décisions, ainsi que la gestion du fonds départemental de compensation du handicap.

Elle reçoit toutes les demandes de droits ou prestations qui relèvent de la compétence de la Commission des droits et de l’autonomie.

Elle organise une mission de conciliation par des personnes qualifiées.

Elle organise des actions de coordination avec les dispositifs sanitaires et médico-sociaux et désigne en son sein un référent pour l’insertion professionnelle.


Les SAMETH
: Ils interviennent pour le maintien en emploi dans l’entreprise. Ils ont un rôle d’information, de conseil, de facilitation et d’appui technique.

AGEFIPH : L'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées les accompagne dans toutes leurs  démarches pour accéder et conserver votre emploi.

Le réseau Cap Emploi : Ils interviennent pour le recrutement, l’insertion et l’intégration hors entreprise.

FIPHFP : Fonds d’Insertion des Personnes Handicapés de la fonction publiques