Les équipes du SSTI vous conseillent dans les limites d’exposition au niveau sonore, et dans le choix des moyens d’équipement de prévention collective et individuelle. Vous souhaitez également effectuer des mesures de bruit dans votre entreprise, faîtes appel à nos équipes.


Téléchargez la plaquette / Télécharger le tableau : le choix des EPI

Liens utiles :  Visionner le film de l’INRS   /   Dossier acouphènes  /  Bouchons d’oreilles ou coquilles ?




LES EFFETS NOCIFS DU BRUIT SUR LA SANTÉ

L’exposition prolongée à des niveaux de bruit intense détruit progressivement les cellules ciliées de l’oreille  interne. Dans les cas les plus graves elle conduit à une surdité irréversible car ces cellules ne se régénèrent pas, et peuvent entraîner d’autres effets :

  • -baisse de la concentration
  • -troubles digestifs, cardiaques, nerveux,
  • -stress,
  • -élévation tension artérielle,
  • -accumulation de la fatigue

La surdité professionnelle est la 4ème cause de maladie professionnelle, elle est reconnue depuis 1963 par le tableau n°42 des Maladies Professionnelles du régime général.

 


TEMPS LIMITE EXPOSITION

Pour une exposition de 8 heures par jour, la valeur limite d’exposition est actuellement de 80 dB. Si le bruit augmente de 3 dB (A), le temps d’exposition doit être réduit de moitié.


LÉGISLATION

Le décret 2006-892 paru le 19 juillet 2006 réglemente et renforce la prévention sur l’exposition des travailleurs au bruit : des dispositions de prévention sont à prendre à partir de 80dB(A), et renforcées à partir de 85 dB(A).

Les nouvelles dispositions réglementaires : Source INRS 


LA PRÉVENTION

Quelque soit le niveau d’exposition au bruit, l’employeur doit :

  • – évaluer le risque, l’inclure dans le Document Unique  
  • – supprimer ou réduire au minimum le risque, en particuliers à la source
  • – consulter et faire participer des travailleurs pour l’évaluation des risques, les mesures de réduction, le choix des équipements de protections individuelles (EPI).
  • – s’assurer que le bruit dans les locaux de repos soit à un niveau compatible avec leur destination.
→  MOYEN DE PRÉVENTION COLLECTIVE 

La prévention doit toujours débuter par la réduction du bruit à la source. Cela peut se faire au stade :

  • – de la fabrication (remplacement par du matériel conforme aux normes de bruit…..).
  • – au moyen de modifications techniques d’un dispositif ou d’une machine existante ( installation d’un silencieux sur une machine…..)
  • – de l’entretien régulier des machines,

Si ce n’est pas possible de réduire le bruit à la source, il peut être nécessaire  :

  • – d’éloigner les sources de bruit,
  • – de réduire le temps d’exposition au bruit des salariés, en réorganisant le travail;
  • – de placer des barrières antibruit (écrans, traitement des parois……).
→  MOYEN DE PRÉVENTION INDIVIDUELLE

Lorsque la protection collective est insuffisante, l’employeur doit mettre à la disposition des salariés des EPI, Equipements de protection individuelle :

  • -port d’un casque anti-bruit,
  • -bouchons d’oreilles ou bouchons moulés sur mesure,
  • -signalisation des endroits concernés et limitations d’accès;
  • -information et formation des travailleurs sur le risque et les résultats de leur évaluation, les Protecteurs Individuels contre le bruit (PICB) et la surveillance médicale;
  • -examen audiométrique préventif proposé,
  • -contrôle de l’ouïe par une surveillance médicale renforcée.

 

 



Vous souhaitez faire appel au SSTI pour une sensibilisation